Comment mettre en place son propre réseau - se former pour briller

Comment mettre en place et dépanner son propre réseau informatique (5/22)

Temps de lecture: 5 minutes

Voyez-vous les réseaux informatiques comme de la magie, ou une science occulte ? Ou pensez vous que vous ne réussirez jamais à comprendre comment ces réseaux fonctionnent ? En fait, si vous voulez mettre en place et dépanner votre propre réseau informatique, vous devez………………vous formez à ce sujet !

Ça tombe bien car cet article va résumer un cours qui explique de manière simplissime comment fonctionne les réseaux informatiques. Ce cours c’est Apprenez le fonctionnement des réseaux TCP/IP , enseigné par la plateforme Open Classrooms

[table id=9 /]

Pourquoi vous devez suivre cette formation:

  • D’abord, ce cours vous permet  de comprendre comment les concepts réseau sont réellement mis en œuvre
  •  Vous saurez dialoguer parfaitement d’un réseau à un autre. Vous pourrez donc joindre une machine à l’autre bout du monde.
  • Vous aurez toutes les connaissances réseau suffisantes pour comprendre comment fonctionne Internet
  • Vous saurez créer le réseau d’une petite entreprise, c’est-à-dire adresser les machines, configurer le réseau et les tables de routage, configurer les services et gérer les problèmes liés à la NAT, comme si vous étiez le nouvel administrateur réseau de cette entreprise !

Résumé du Cours:

Partie 1: Comment communiquer sur un réseau local ?

Il faut d’abord savoir qu’Internet était à la base un réseau militaire développé pour parer aux failles des communications « point à point » (ces communications passaient par un nœud, et donc dépendaient de ce nœud). C’est un réseau en « mailles » c’est-à-dire que les communications ne dépendent plus d’un nœud. A partir des années 90, la révolution du langage HTML et l’utilisation du protocole TCP vont rendre Internet mondialement populaire (aujourd’hui, Internet c’est 1,8 milliard d’internautes et 200 millions de serveurs.). Mais comment Internet fonctionne t-il en réalité ?

En fait, Internet se base sur un modèle de communication: le modèle OSI.

  • Le modèle OSI est une norme précisant comment les machines doivent communiquer entre elles.

  • C’est un modèle théorique, le modèle réellement utilisé étant le modèle TCP/IP.

  • Le modèle OSI possède 7 couches.

  • Chaque couche a un rôle particulier à accomplir.

  • Les couches 1 à 4 sont les couches réseau.

  • Les couches réseau offrent le service de communication à la couche applicative.

  • Chaque couche est indépendante des autres.

  • Chaque couche ne peut communiquer qu’avec une couche adjacente (supérieure ou inférieure).

  • Lors de l’envoi de données, on parcourt le modèle OSI de haut en bas, en traversant toutes les couches.

  • Il y a deux règles d’or associées à ce modèle qui permettent de garantir la bonne utilisation du modèle OSI.
  • il est composé de 7 couches chacune dédiée à un rôle particulier ;

A savoir sur la couche 1 (couche physique):

  • le rôle principal de la couche 1 est d’offrir un support de transmission pour les communications ;

  • le câble le plus utilisé aujourd’hui est la paire torsadée, munie de prises RJ45 ;

  • le matériel utilisé pour connecter les machines est le hub ;

  • il existe plusieurs organisations pour brancher les machines, appelées topologies ;

  • la topologie la plus utilisée est la topologie en étoile ;

  • sur une topologie en bus, il peut y avoir des collisions ;

  •  pour s’affranchir des problèmes de collisions, on utilise une technique de détection appelée le CSMA/CD.

A savoir sur la couche 2 (liaison de données):

  • le rôle principal de la couche 2 est de connecter les machines sur un réseau local ;

  • le matériel utilisé pour connecter les machines est le switch ;
  • elle permet aussi de détecter les erreurs ;

  • le protocole utilisé en couche 2 est le protocole Ethernet ;

  • les cartes réseau ont une adresse qui est l’adresse MAC ;

  • l’adresse MAC est codée sur 6 octets, soit 48 bits ;

  • chaque adresse MAC est unique au monde ;

  • il existe une adresse particulière, l’adresse de broadcast qui permet de parler à tout le monde, ff:ff:ff:ff:ff:ff

Partie 2: Communiquer entre réseaux

A savoir sur la couche 3 (couche réseau):

  • l’adresse pour identifier les machines est l’adresse IP (qui est en fait l’adresse du réseau ET de la machine.
  • on  ajoute une information supplémentaire à l’adresse IP, le masque de sous-réseau, qui va indiquer quelle est la partie réseau de l’adresse, et quelle est la partie machine.
  • il est important de savoir utiliser le masque pour faire des calculs sur l’adresse IP………. si vous voulez bien sur être un génie de l’administration système et réseau  8-). Dans ce cas, cliquez ici
  • à part IP, il y a d’autres protocoles tels que ARP (le protocole qui permet d’associer une adresse IP à une adresse MAC), et ICMP (le protocole qui permet de corriger et de déboguer le protocole IP.)

Partie 3: Communiquer entre applications (couche 4 à 7 – transport, session, présentation, application):

Dans cette partie, l’auteur du cours s’est intéressée aux applications de type client/serveur:

  • Pour une application client / serveur, il faut un serveur.
    Le propre d’un serveur est d’offrir un service. Par exemple, si l’on prend le cas d’un serveur web, son rôle est de mettre à disposition des internautes des pages web.
  • Le client est simplement un programme qui se connecte à un service pour l’utiliser (comme votre navigateur web)
  • Pour rendre ses applications joignables sur Internet, on a besoin de la couche 4, qui ajoute la notion d’application au réseau. C’est elle qui va faire le lien entre la couche applicative et les couches réseau. Une fois de plus, je vous invite à aller voir ce cours pour plus de détails.

Partie 4: Les services réseau

Cette partie s’intéresse à trois principaux services qui s’effectuent sur un réseau:

  • le service DHCP: ce service permet principalement de distribuer les adresses IP aux machines de façon dynamique (sans qu’on ait, nous-mêmes à le faire). Pour plus de détails vous savez quoi faire  😛 .
  • le service DNS: ce service est indispensable sur Internet. Il permet de faire la résolution ( comprenez, transformation) d’adresses IP en noms de domaine. Ainsi, au lieu de taper des adresses du genre 104.20.55.240, ce service vous permet de taper dans votre navigateur web des noms de domaine comme google.fr (DNS s’occupe de chercher quelle adresse IP se cache derrière ce nom)
  • le service web: il permet de mettre à disposition les pages web qu’il hébergées sur un serveur web, et il se sert du protocole HTTP pour transporter ces pages sur le réseau afin de les amener au client.

Points forts:

  • Ce cours peut être suivi par n’importe qui (du plus nul en réseau à l’expert  😀 )
  • Ce cours contient de nombreuses, mais alors de nombreuses activités pratiques pour permettre de retenir les notions essentielles d’une partie

Points faibles: Aucun !

Voici ma note:

Avez-vous suivi ce cours ? Combien le notez-vous ?

[ratings id= »1″]

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il pourrait faciliter la vie d’un de vos amis ou proches qui est intéressé par l’administration réseau ou étudie les réseaux informatiques, likez, partagez-le et laissez un commentaire juste en dessous.

 

Deviens toi aussi développeur web !
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Commences ta carrière de développeur web, GRATUITEMENT, ici et maintenant !
Je hais les sapms. Votre adresse email ne sera jamais vendu ou partagé avec un tiers
Partages à tous tes amis !

5 thoughts on “Comment mettre en place et dépanner son propre réseau informatique (5/22)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.