devenir un leader - se former pour briller

Comment devenir un leader ? (14/22)

Temps de lecture: 7 minutes

Comme le dit le titre de cet article, aujourd’hui nous allons un peu parler de leadership. Nous verrons ce que c’est, qui peut devenir leader et comment le devenir.

Alors, c’est quoi le leadership ? Petit tour sur Wikipédia et voilà ce qui y est dit:

Le leadership, un terme emprunté à l’anglais, définit la capacité d’un individu à mener ou conduire d’autres individus ou organisations dans le but d’atteindre certains objectifs. On dira alors qu’un leader est quelqu’un qui est capable de guider, d’influencer et d’inspirer.

Beaucoup de personnes pensent qu’on  naît leader. C’est ce que je pensais aussi…….quand j’étais un gosse. Mais vous devez savoir que qu’on ne naît pas leader, on le devient ! Oui vous avez compris, cela signifie que tout le monde peut devenir un leader !

Et le premier pas pour devenir un leader c’est d’apprendre à leader, donc de se former au leadership. C’est ce que j’ai fais et aujourd’hui je dirige ma start-up (Oschool) qui compte 7 personnes (et ça va pas s’arrêter là) heureuses de travailler à mes côtés.

Je vais donc vous faire le résumé d’un cours qui m’a beaucoup aidé: Développez votre leadership pour mieux diriger crée par la plateforme de formation en ligne Open Classrooms.

etre un leader open classrooms

[table id=18 /]

Pourquoi vous devez suivre ce cours:

En suivant ce cours, vous pourrez:

  • Adopter un statut de leader dans votre environnement professionnel
  • Assurer plus aisément et plus efficacement vos responsabilités de manager
  • Exploiter le potentiel collaboratif de vos équipes
  • Mieux gérer les situations de tension professionnelle

Résumé du cours:

Partie 1: Adoptez la posture du leader

Être un leader, ça s’apprend. Et y a un certain nombre d’attitudes et comportements qu’il faut adopter pour assumer un statut de leader dans son groupe ou dans une entreprise. 7 en fait. Les voici:

Définir un projet

Définir et communiquer à ses suiveurs une vision, un projet, qui les inspire, qui les motive, et qui canalise leurs énergies et leurs compétences. Cette vision permet au leader, dans des situations difficiles, de re-focaliser l’attention de son équipe sur la mission fondamentale du groupe.

Sécurité

Protéger ses suiveurs de menaces venant de l’extérieur du groupe et faire régner l’ordre parmi ses suiveurs quand le groupe est menacé par des conflits internes. Le leader combine le souci de la protection de ses suiveurs avec une impartialité qui rend ses jugements crédibles.

Compréhension

Tenir son équipe informée de l’état d’avancement du projet défini par le leader et de tous les changements dans leur environnement qui pourraient avoir un impact sur l’avenir professionnel et la tranquillité d’esprit des membres de l’équipe.

Responsabilité

Déléguer des tâches aux autres, leur confier un certain pouvoir de décision, et les tenir responsables de leurs actions. Ici, le leader montre le bon exemple, en assumant ses propres responsabilités devant eux.

Confiance

Créer un climat de confiance parmi les membres de son équipe en traitant leurs erreurs comme des opportunités pour apprendre et s’améliorer, plutôt que comme une occasion pour les punir et pour chercher des boucs émissaires.

Reconnaissance

Distribuer les signes visibles de reconnaissance et de récompense parmi les membres de son équipe. Le leader le fait équitablement et en calibrant le degré de reconnaissance ou de récompense au degré de réussite.

Sentiment d’appartenance

Encourager un sentiment d’appartenance collective parmi les membres de son équipe et s’identifier de manière visible avec l’identité collective. Quoique proche de ses suiveurs par certains côtés, le leader garde suffisamment de distance pour jouer son rôle de guide.

 

Partie 2: Assurez les rôles de base du manager avec leadership

Avant tout, il est indispensable de trouver son style de leadership, de se familiariser avec les autres styles et d’en incorporer certains aspects à sa propre pratique de leader

  • Autocratique: prend des décisions sans consulter ses subordonnés (adapté aux situations de crise)
  • Contrôleur: volonté de tout surveiller personnellement (adapté quand on a affaire à des novices)
  • Coopératif: recherche de contributions des collaborateurs (c’est le style le plus utilisé de nos jours)
  • Coach: le plus proche possible des collaborateurs (c’est le style le moins autocratique)

Quelque soit notre style de leadership, le plus important est de motiver ses collaborateurs. Pour cela, il faut cultiver et canaliser leur motivation innée en leur faisant part d’un projet inspire qui fait appel à leurs compétences, en leur accordant de l’autonomie, et en leur montrant les résultats tangibles de leur travail. Fixez à vos collaborateurs des objectifs de performance (« faites ci ou ça »), mais aussi des objectifs d’apprentissage (« trouvez le moyen de faire tant »). Profitez aussi de la sociabilité qu’apporte le travail (réunions, séminaires, rassemblements etc.).

Par dessus-tout retenez que l’art du management, c’est en grande partie l’art de déléguer. Alors faites de la délégation un pilier essentiel de votre leadership. Trouvez le juste milieu en gardant pour vous ce qui ne peut être délégué et en déléguant ce qui doit l’être. Le plus important en tant que leader est la supervision de la réalisation de votre projet inspirant.

Sachez aussi traiter les erreurs de vos collaborateurs avec leadership. Une erreur n’est pas nécessairement une faute à sanctionner, mais une occasion pour apprendre. Faites régulièrement des séances de Feedback (positif ou négatif) pour habituer tout le monde à l’exercice. Qu’elles soient positives ou négatives, vos remarques doivent être toujours calibrées au degré de réussite ou d’échec de vos collaborateurs.

Partie 3: Améliorez la collaboration au sein de vos équipes grâce au leadership

Pour améliorer la collaboration au sein de vos équipes, il vous faut:

  • cultiver une présence authentique de leader: ou ce qu’on appelle couramment le charisme. Pour cela ayez des qualités comme la fermeté, la volonté, l’énergie, la sincérité, l’humilité, l’humour associées à la capacité d’être inspirant et simple
  • améliorer les interactions collectives: une réunion mal présidée est très souvent un problème de leadership. Pour bien diriger une réunion, il faut savoir écouter. Dans la culture asiatique par exemple, trop parler est un manque de leadership. Le véritable leader:
    • ne décourage pas les opinions contraires à la sienne,
    • ne censure pas les propos critiques
    • se fie à son jugement pour les décisions moins importantes
    • laisse parler les autres pour les décisions de taille
    • se laisse influencer
  • maîtriser les processus de prise de décision: que vous vous réserviez la décision finale ou non, il est important d’inclure l’étape de consultation dans le processus de prise de décision.
    • vous n’êtes pas obligés de consulter vos suiveurs lors des réunions
    • vous pouvez les consulter individuellement
    • vous pouvez demander un avis anonyme
    • lisez le langage des corps
    • valorisez l’apport de chacun
    • vous pouvez tester la décision prise
    • ou vous réserver la décision finale
  • exploiter les ressources de votre groupe: les autres ne voient pas le monde à travers les mêmes filtres de perception que nous. Pour explorer les filtres de perception des autres, il faut
    • questionner et écouter
    • trouver les différences et les points communs avec notre propre vision

Partie 4: Maintenez votre posture de leader en développant vos ressources personnelles

Il arrive que les 7 piliers du leadership pèse lourdement sur les épaules du leader. Comment alléger ce fardeau ? Comment résister au stress ? Comment canaliser ses émotions ? Comment mieux répondre aux émotions des autres ? Comment être un exemple pour ses suiveurs ?

  • développez l’intelligence de vos émotions: soyez conscients du rôle des émotions chez vous-mêmes et chez les autres, afin d’utiliser ces émotions de manière positive. Ce n’est pas donner libre cours à ces émotions ou déborder d’émotions devant tout ce qui nous arrive. Le maître-mot de l’intelligence émotionnelle est la lucidité. Alors observez vos émotions, influez sur le cours de vos sentiments et dites parfois stop
  • agissez avec confiance: la confiance en soi est quelque chose que vous devez cultiver pour vous-mêmes et pour votre équipe. Pour cela, efforcez de remplacer vos émotions négatives par des émotions positives. Prenez une certaine distance par rapport à vos difficultés, pour en avoir une vue différente. Vous verrez que vos problèmes sont moins importants qu’ils en ont l’air, et vous pourrez mieux gérer la situation.
  • résistez au stress: un moyen traditionnel de lutter contre le stress est de faire du sport. Mais et si on ne peut pas en faire dans la journée ? Il y a une technique qui est pratiquée de plus en plus dans les entreprises, et qui est une forme de méditation. C’est la technique de la pleine conscience. Inspiré de pratiques bouddhistes et dénuée de toute connotation religieuse, cette technique propose des exercices d’évacuation du stress. Par exemple, chaque jour, asseyez vous droit sur votre siège dans un endroit calme, et focaliser uniquement sur votre attention. Si votre attention s’égare, pas grave, refocalisez-vous sur votre respiration. Vous verrez, il suffit de quelques minutes pour en voir tous les bienfaits.
  • Gérez votre temps et votre énergie:
    • découvrez d’abord à quoi exactement vous consacrez votre temps: vous découvrirez que certaines activités, et pas toujours les plus importantes, nous prennent beaucoup plus de temps qu’on ve le croyait
    • créer de nouvelles priorités: il s’agit de mieux exploiter le temps qui vous est imparti en gérant votre énergie et votre pouvoir de concentration

J’explique par exemple dans cette vidéo, comment vous pouvez faire plus en peu de temps. Vous êtes libres de la regarder et de vous abonner à la chaîne Youtube.

 

Points forts de ce cours:

  • Ce cours est très détaillé  et donne des exemples concrets pour permettre de comprendre comment appliquer les 7 piliers du leadership dans tous les domaines de l’entreprise
  • Le cours propose aussi des interviews de managers qui montrent comment ils s’efforcent d’appliquer les 7 piliers du leadership dans leur entreprise
  • J’aime particulièrement les activités qui propose des faits réels qui se déroulent en entreprise, et nous demandent de trouver la réaction de leader à adopter

Points faibles: J’aurais aimé que le cours parle un peu plus du leadership dans la vie sociale et pas seulement professionnelle. Mais bon, on peut quand même pas avoir le beurre et l’argent du beurre  😛 . C’est à nous d’utiliser notre intelligence pour savoir comment appliquer les 7 piliers du leadership dans notre vie de tous les jours.

Voici ma note:

Avez-vous suivi ce cours ? Combien le notez-vous ?

[ratings id= »1″]

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il pourrait aider un de vos proches ou amis à développer son leadership, likez, PARTAGEZ-LE et laissez un COMMENTAIRE juste en dessous.  🙂 .

Deviens toi aussi développeur web !
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Commences ta carrière de développeur web, GRATUITEMENT, ici et maintenant !
Je hais les sapms. Votre adresse email ne sera jamais vendu ou partagé avec un tiers
Partages à tous tes amis !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.